Blocages.

Sur de nombreux points, je dois faire face à de sérieux blocages. Pour me motiver à travailler, pour écrire sur ce blog, pour dessiner, pour créer des trucs d’une manière générale.

dscf2185

J’ai réussi à identifier depuis maintenant un bon moment la cause de tout cela.

Le perfectionnisme.
A vouloir tout faire parfaitement, je fini par ne rien faire. A force de ne rien faire, je me sens nulle, et c’est un cercle vicieux qui n’en fini pas.

Le truc qui est bien avec un blocage, c’est que ça se surmonte.
(dit comme ça, ça à l’air simple. )

 
Alors petit à petit, j’essaye de passer outre ce blocage. Ce que je fais n’est pas parfait. Il ne peut pas plaire à tout le monde.

Et vous savez quoi? Ce n’est pas grave.

 

Ce qui est grave c’est que je me retienne de faire des choses, par peur de ne pas les faire assez bien.

J’ai donc un véritable travail qui m’attend. Apprendre à lâcher prise,  me forcer à créer, et SURTOUT , apprendre à gérer l’échec.
Mentalement, je me sens prête, même si je sais que cela va être compliqué.

Ce blog fait partie de ma « thérapie »

Je vais m’y lancer des défis, y écrire plus fréquemment, et comme ça, déjà  j’aurai progressé un peu…

Parce qu’en fait la solution, c’est d’essayer. Renverser le cercle vicieux en un cercle vertueux de productivité et de créativité!

 

Et vous? Est ce que le perfectionnisme vous empêche d’avancer? Quels sont vos blocages? Comment les surmontez vous???

Publicités

3 réflexions sur “Blocages.

  1. Coucou!

    Dieu merci, tu dépasses tes blocages, et tu fais ce blog, et c’est super (continue!).

    Alors, pour répondre à ta question: OUI, le perfectionnisme m’empêche d’avancer. Mais c’est un perfectionnisme un peu bizarre. Ce n’est pas lié à la « perfection » de la chose que je vais créer, mais plutôt à la perfection de l’état dans lequel je serais quand je serais en train de la créer (ouh la, je vais m’expliquer). Si, quand je me mets à écrire un article, ou à bosser sur n’importe quel projet, je ne suis pas dans le bon mood, j’arrête tout, je suis bloquée. Ce qui veux dire que je ne peux pas publier sur mon blog si je suis d’humeur ultra égoïste, parce que les articles s’adressent à un public (ça n’aurait aucun sens de les imprégner de « je fais ça pour être aimée », donc autant ne rien faire en attendant que mon mood change).
    C’est le perfectionnisme de l’honnêteté, l’extrémisme de l’authenticité, le fascisme des gens qui traquent leurs névroses et leurs discordances (pour les réunifier à soi dans l’amour, bien sûr. N’est-ce pas).

    Je surmonte mes blocages en ne les surmontant pas, parce que le jour où je serais capable d’accepter ma parfaite imperfection, tout ça n’aura plus vraiment d’importance. C’est une façon d’aller droit au but.
    Ça semble complètement paradoxal, mais plus je fais comme ça, et plus mon perfectionnisme se résout, et plus j’ai facile de me détendre même quand c’est caca. Ce qui ne m’empêche pas de rejouer Antigone éplorée voulant défendre des valeurs pures et dissidentes telle que la « parfaite imperfection » dès que je bloque sur un truc. Oui, juste comme maintenant en fait. Oui. Je suis démasquée.

    Cela dit, les blocages qu’il me reste ne sont plus des blocages vraiment handicapants comme j’ai pu avoir avant. Pour ceux-là, énormément de travail sur soi, puis finalement rdv avec une thérapeuthe (sophro-analyste), et encore travail sur soi, et là ça me semble enfin « viable » comme on dit. Ce fut long et intense!
    Et ce commentaire est déjà un pavé. Donc je vais m’arrêter là.

    Des bisous!

    J'aime

    1. Ahah merci pour le pavé!
      Je comprend ce que tu veux dire avec ton style de perfectionnisme… C’est ce même perfectionnisme qui m’empêche de faire pas mal de chose niveau spiritualité parce que j’ai peur de pas être assez dans le bon mood ou pas assez pure ou je ne sais quelle connerie.
      Mais là aussi ça se travaille 🙂 ( encore merci pour le commentaire et des bisous! je vais voir ton blog maintenant 🙂 )

      J'aime

  2. Comment par l’ecriture pouvons nous aider Nos contemporains à mieux vivre, à mieux s’exprimer, à vivre pleinement Nos vies, à ressentir et à mieux exprimer Nos emotions, Nos pensées, Nos divergences, Nos coups de coeur ; c’est les nouveaux defis qui nous attendent tous pour aider les «  »humains » » à grandir et rendre notre planète Terre «  »Gaia » »plus supportable, plus equitable, plus «  »humaine » »… Vaste programme…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s